Début du texte : Aujourd’hui mon oreille gauche a explosé. Je suis devenu demi-sourd en quelques heures. J’entends seulement un bruit d’enfer généré par le labyrinthe de mon cortex cérébral. Les cellules ciliées de l’oreille interne se sont courbées et ne se relèveront plus. Au bout d’une semaine le mal est irréparable.

Je suis assis à une terrasse de bistro. La nuit tombe. L’atmosphère entre chien et loup m’oppresse. Dans mon oreille gauche traversent à tout berzingue voitures, camions, trains, avions, bestiaux hurlant comme chiens galeux, chattes en chaleur et loups sauvages. Je vais becqueter au restaurant. Réflexe pour tromper la solitude, mais ça ne me plaît plus ! J’entends le bruit. Toujours le bruit !

Bruit des conversations, hurlement de rire, voix d’enclume, musique de fond et entrechoquement chaotique des assiettes. Partout le bruit, encore le bruit ! Je ne supporte plus le moindre bruit ! Ça commence dès le matin  le bruit me dévore et détruit toute communication. Chaque désastre amoureux préparait l’envahissement de mon cortex par le tinnitus patibulaire. Peut-être n’ai-je jamais rien entendu à rien. Peut-être suis-je devenu sourd à force d’obstination stupide à séduire une femme qui ne m’aime pas ! L’acouphène est le tintamarre du non-amour. Toujours le bruit !





retour

Résumé en deux minutes de Tinnitus Mojo / Acouphènes Parade