Extait du récit Acouphènes Parade > Je m’interroge sur la cause des acouphènes. Si ce n’est pas le bruit du non-amour, c’est l’abus d’ototoxiques (aspirine, anti-bio, mobiles et intox) ! Ces médicaments peuvent bousiller les structures de l’oreille interne et le nerf auditif, sans parler des téléphones portables et des ondes ultracourtes. Si ce n’est pas le bruit du non-amour, c’est celui des années de travail dans des régies de télé, les mines de sel de la société du spectacle. Si ce n’est pas le bruit du non-amour, c’est celui des concerts avec des sonos trop fortes, des musiciens trop près les uns des autres qui s’envoient des déluges de décibels. Ou bien, c’est une collision mystique avec des voyageurs quantiques en mouvement sur l’autre rive du monde, ou un virus provenant d’on ne sait où…

Etienne Brunet : video, electronics, Max4Live, alto sax. Léo Brunet : electric guitare



retour

Rolling Amblystome - quatrième partie vidéo-musique